RUEGG_TAOS ou RIO_Rika ou (Tower_1bûches) Toujours à la recherche de la solution la plus adaptée à notre projet.

On en revient à regarder du côté des poêles à pellets.

Le principal avantage est la possibilité de réguler la température et donc d'utiliser ce mode de chauffage en mi-saison. On a différent fournisseurs de pellets en Pays de Loire, ça serait dommage de s'en passer.

Concernant les inconvénients :

  • la dépendance de l'électricité peut être résolue par l'installation des panneaux solaires photovoltaïques dans 2 ans (TVA à 5,5%).
  • le problème de bruit de la soufflerie est en grande partie résolue par RIKA et peut-être aussi par RUEGG (j'attends une confirmation). Il y a peut-être d'autres marques que je ne connais pas.
  • la dépendance des fournisseurs de pellets, moins nombreux que les fournisseurs de bûches. De toute façon cette énergie devrait rester moins cher que l'électrique, et donc moins cher qu'un mixte électricité/bûches.
  • le surcoût des poêles à pellets par rapport aux poêles à bûches. Le crédit d'impôt permet de diviser par deux se surcoût. L'installation de radiateurs électriques associés à un poêle à bois revient plus cher qu'un poêle à pellets.

L'unique réel inconvénient par rapport au chauffage électrique, c'est l'entretien, le stockage et la manipulation des pellets. Par contre ces inconvénients sont moindre que pour les bûches de bois.

Quand on fait le choix de privilégier le bien-être qu'apporte une maison à ossature bois, autant aller jusq'au bout du raisonnement et profiter également du bien-être d'un chauffage au bois par rapport à l'électrique.

Tout ça pour se convaincre qu'il faut envisager un choix entre deux marques réputées de bonne qualité et avec des matériels très semblables :

On peut constater que les produits sont très semblables. Tout comme pour la VMC Double Flux (Marque Atlantic ou Aldès), c'est l'installateur et son service après-vente qui va faire la différence.

On attend donc deux devis pour chacune des solutions en compétition :

  • poêle à pellets RIO
  • poêle à pellets TAOS
  • poêle à bûches à accumulation TOWER Xtra.

Dans les Pays de Loire, les poêles à pellet arrivent en force. Un nouveau réseau de distribution propose du RIKA (Réseau Mobalpa). Par contre, aucun en a ni en expo, ni installé (Rika ou autre). Tout comme plusieurs installateurs proposent du RUEGG, mais ni en expo, ni installé. Je vais essayer de négocier avec notre éventuel futur électricien, chauffagiste et plombier, pour voir s'il peut installer du RUEGG ou du RIKA, malgré qu'il est la carte PALAZZETI.

On a appris aujourd'hui qu'EDF se lancerait dans la fournitures de pellets. Le prix devrait être bas le temps qu'ils conquièrent le marché. Par contre, le prix risque de rejoindre celui de l'électricité par la suite.

Faut-il une arrivée d'air dédiée au poêle si VMC double flux ? Oui : http://www.aldes.fr/particuliers/aldes-fiches-ventilation-cheminee-hotte-et-recuperation-dair-chaud.htm Attention, dans les doc techniques de Rika et Ruegg, il faut impérativement une arrivée par tube en acier et non en PVC. Pourquoi ? Je n'ai pas encore la réponse.

Modifié le 9 Mars :

RIKA fabrique les poêles à pellets RUEGG, c'est pourquoi ils sont très semblables. On peut le vérifier en comparant les manuels techniques du Mémo de Rika et du Kea de Ruegg.