Relev_s_Conso_12_Mois  Quelques explications :

On constate par rapport à l'été 2009, une baisse significative de la consommation électrique en heures creuses. Cela est dû à la coupure volontaire de la résistance électrique du chauffe-eau à partir de mi-mai 2010. On n'a pas manqué d'eau chaude, celle-ci montant à plus de 60° en journée. Autant dire que cette année, le chauffe-eau solaire a joué son rôle d'économie d'énergie primaire. Par contre, on peut dire que le fabriquant de notre chauffe-eau solaire a encore beaucoup à faire, pour optimiser la production d'eau chaude en limitant l'utilisation de la résistance électrique. Ce n'est pas le tout de jouer sur la vague écolo du panneau solaire, mais de l'être réellement sur la facture finale !

Par contre, on a eu quelques problèmes avec d'abord la pompe d'eau de pluie, qui est tombée en panne de décembre à mars. Puis, on a manqué fréquemment d'eau dans la cuve, à partir du mois de mai. Pour finir, l'arrosage automatique du gazon semé au printemps, explique la surconsommation d'eau cet été. Par contre, je n'explique pas encore le pic en avril. Il est certainement dû aux essais d'arrosage enterré et à une fuite d'un raccord pendant l'installation des électrovannes.